LE SEXAGE PAR ENDOSCOPIE

Une des clés de l'élevage des perroquets maintenant à la portée de tous !

 

Elever des perroquets, longtemps réputé difficile, voire aléatoire, la réussite en élevage avec ces espèces était encore fruit de la chance il y a 20 ans. Mais maintenant, nous connaissons une des grandes causes des échecs passés : la formation de couples véritables ! Ainsi, pendant des décennies, les éleveurs ont réuni des paires d'oiseaux, l'un est un peu plus fort, l'autre légèrement plus petit, l'un des deux becs est plus large, ou plus long que l'autre. Et celui-ci est si éclatant en couleur qu'il ne peut s'agir d'une femelle !

 

Paul SYMENS examinant au moyen de l'endoscope le sexe de ce jeune perroquet de meyer.

 

Et la science est arrivée, avec des techniques modernes, le sexage par ADN, sans danger, permet à chacun de sexer ses oiseaux, mais aussi de prélever différents échantillons de sang sur une même femelle en déclarant qu'ils proviennent de différents oiseaux, et ainsi de pouvoir céder de nombreux mâles comme pondeurs potentiels ! Cette technique est bonne, mais elle appelle à la morale des utilisateurs… cette dernière qualité n'est pas toujours compatible avec les enjeux financiers induits.

 

Par contre, une autre technique, L'ENDOSCOPIE est fiable, facile à mettre en place sous les auspices d'un docteur vétérinaire sérieux. J'ai assisté en mars dernier, dans le cadre d'une conférence organisée par le CEEAO - Club Européen des Éleveurs Amateurs d'Oiseaux, à des endoscopies. Après un brillant exposé sur les affections des jeunes psittacidés, le sympathique Docteur Vétérinaire Paul SYMENS d'AARTRIJKE (Belgique) a pratiqué les endoscopies de différents sujets : Perroquets de Meyer (Poicephalus meyeri), Perruche Royale d'Australie (Alisterus scapularis), Perroquet Gris du gabon (Psittacus erythacus), etc...

 

Paul SYMENS prépare l'endoscopie d'un perroquet gris du Gabon.

 

La technique est simple : après avoir préalablement endormi l'oiseau au moyen d'un masque par inhalation d'un composé gazeux, les pattes et ailes sont attachées sur le plan de travail. Quelques plumes sont arrachées sur le côté gauche du patient puis une incision est effectuée au travers de la peau. Après traversée des sacs aériens, un endoscope, tige inox munie d'un œilleton grossissant permettant de visualiser l'intérieur du corps de l'oiseau, est introduit dans l'ouverture ainsi pratiquée tandis qu'un éclairage est transmis au moyen d'une fibre optique jointe à l'endoscope. Le vétérinaire manœuvre prudemment pour localiser les organes génitaux et peut à la fois déterminer le sexe et l'état des organes sexuels. Après retrait de l'endoscope et désinfection, l'oiseau est mis dans une cage de réveil, ce dernier se produisant dans les minutes qui suivent.

Les avantages de cette technique sont nombreux :

* Connaissance du sexe des oiseaux,

* Accouplements d'oiseaux ayant les organes sexuels non atrophiés et bien développés,

* Connaissance de la maturité des sujets,

* Fiabilité de la méthode liée au professionnalisme du vétérinaire,

* Taux d'accident en cours d'endoscopie quasi nul,

* Certificat d'Endoscopie attestant du sexe, reprenant les références de la bague, permettant l'achat en toute confiance du sujet endoscopé,

* Etc...

 

Paul SYMENS déplume légèrement la zone où l'ouverture est pratiquée sur ce gris de Gabon.

On remarquera sur la photo une partie de l'équipement nécessaire à l'endoscopie.

 

Il faut préciser que cette technique est utilisée pour sexer de nombreuses autres espèces et qu'elle a permis de progresser de façon significative dans l'élevage des perroquets. D'autres facteurs influents ont également permis cette progression, je citerais d'une part l'incubation artificielle, les participants à la journée technique organisée dans le cadre d'ANIMAVIA 97 ont pu se rendre compte de l'importance d'une bonne maîtrise de l'incubation artificielle dans la réussite en élevage. Pour les absents, je ne saurais trop recommander l'ouvrage " Practical Incubation " de Rob HARVEY (livre et cassette VHS disponibles chez TOP DUCK), et la cassette vidéo de la conférence (réalisée par Paul MARGUIER & moi-même). Et d'autre part, il faut aussi s'intéresser aux nouvelles techniques de nourrissage avec les nourritures de substitutions, les " granulés ", les compléments alimentaires, les poudres de nourrissage spécialement étudiées pour poussins perroquets…

Je tiens en conclusion à remercier Paul SYMENS pour la qualité et la clarté de son exposé, ainsi que la disponibilité et la gentillesse dont il a fait preuve lors de cette soirée.

 
CONCLUSION

 

 

L'endoscopie est un indéniable progrés de la science. Elle permet aux daltoniens de sexer sans erreur les Eclectus.

Mâle Eclectus - Photo Thierry DULIERE - BIRDWORLD - 08.1997

Femelle ECLECTUS - Photo Thierry DULIERE - Championnat mondial COM de Zutphen - 02.1998
Thierry DULIERE

9, rue d'Authie

F-62760 THIÈVRES

FRANCE

mailto:ThierryDULIERE@wanadoo.fr